Air Twister : « Welcome To The Fantasy Zone ! « 

« Get Ready ! » Voilà ce que les plus anciens vont se remémorer en entendant cette injonction en début de stage de Air Twister, nouvelle production de Ys NET avec à son bord un certain Yu Suzuki, fort connu et célébré pour des jeux tels que Shenmue, Out-Run, Hang-On, After Burner entre autres et un certain Space Harrier dont Air Twister est l’héritier après bientôt quarante ans .

C’est rapidement que l’on comprend que nous avons à faire à un rail shooter ; genre très prisé des salles de jeux et délaissé sinon oublié, malgré de bons retours comme les Sin & Punishment. Cela remonte…
Dans Air Twister l’arcade revient dans les mains. Ici pas de blablas inutiles pour une histoire complexe, le but avoué est le défoulement et le voyage. Et pour sûr que l’on va en voir du paysage.



Au contrôle d’une jeune demoiselle virevoltante et bien armée, l’on va devoir éliminer tout ce qui arrive à l’écran dans un délire visuel très surprenant. Éléphants ailés, dragons squelettes, champignons gigantesques qui ont pu servir à la réalisation de ce trip après consommation, Air Twister offre un décorum fantasque inspiré de Dali et qui pour certains passages rappellent des pochettes d’albums de groupes de Rock Progressif avec des décors plus ou moins douteux mais toujours épatants.

Ce qui fait sens vu que la bande son est faite de morceaux de l’artiste néerlandais Valensia, que chérit Suzuki et dont les compositions baroques font immédiatement écho à Queen, Electric Light Orchestra ou Rondò Veneziano. Oui cela va loin mais s’accorde parfaitement avec cette étrange balade et donne une véritable personnalité à un titre de prime abord classique dans ses fondations et qui prend le pari de les dépoussiérer de fort belle manière.

Car à bien y réfléchir, Air Twister arrive à s’éloigner de son aîné émérite pour se rapprocher de Panzer Dragoon. Parfois l’on est a dos de cygne géant, mais c’est surtout le lock de ce dernier ( et de After Burner ) que l’on retiendra.


Méthode éprouvée et privilégiée pour faire des attaques multiples ce qui n’empêche pas de marteler frénétiquement le bouton car malgré sa relative simplicité, Air Twister peut s’avérer plus retors dans certains moments. Pas d’inquiétude pour autant. Si le chevronné passera les douze niveaux sans sourciller, le novice appréciera l’arbre de compétences.

En 2023, Air Twister a tout du jeu OVNI et cela fait grand bien. Il sait casser la routine des jeux AAA et des indés qui trop souvent calquent un même modèle ( Metroidvania et Pixels 8 bits ) pour ne plus surprendre. Air Twister regarde le marché du jeu vidéo de loin, vu qu’il s’est propulsé dans un certain firmament que seuls les plus curieux comme les amoureux sauront atteindre.

A défaut d’être un grand jeu, le dernier né de Ys NET est une réalisation à ce point saisissante qu’elle mérite le coup d’œil et possiblement l’achat d’un billet pour embarquer à nouveau dans la Fantasy Zone.




About Jibé Jarraud
Responsable Editorial Grand Sachem de http://ZePlayer.com I Scribouillard dans des zines de JV et éternel amoureux de jeux nippons insensés I Voix dans le podcast Super Retro Mega X sur Radiokawa.com

A propos Jibé Jarraud 260 Articles
Responsable Editorial Grand Sachem de http://ZePlayer.com I Scribouillard dans des zines de JV et éternel amoureux de jeux nippons insensés I Voix dans le podcast Super Retro Mega X sur Radiokawa.com