Street Fighter V Champion Edition : MENTEUR !

Il l’avait pourtant promis et même soutenu. Le célèbre producteur Yoshinori Ono arguait dès la sortie de Street Fighter V que jamais il n’y aurait de nouvelles versions, que son jeu évoluera et se complétera avec le talent des joueurs qui avec la Fight Money,pourront acheter les personnages supplémentaires.

Sauf que dans les faits, acquérir de nouveaux combattants relève de la punition tant il est long et compliqué de remplir son portefeuille de gains. Si Marvel VS Capcom 2 se voulait exigeant il y a bientôt vingt ans, quiconque s’investissait un peu était capable d’avoir l’entièreté du roster.

Mais Capcom reste Capcom et chassez le naturel que celui-ci revient au galop.

Depuis Street Fighter II, chaque jeu a été mis à jour et vendu dans de nouvelles versions. Moins vrai cependant pour la série Zero / Alpha.

Ainsi la promesse n’est pas tenue ; Street Fighter V après l’Arcade Edition qui obligeait l’achat de la dernière vague de personnages non incluse dans le jeu, se verra remplacée par la Champion Edition que l’on espère définitive avec l’intégralité des Fighters et la venue de Gill, se boss tenace leader d’une société secrète qui  a fait les beaux jours de Street Fighter III.

 

Ce sera donc trente-quatre stages pour quarante rôles à incarner. De quoi mettre une bonne fois pour toute les choses au clair, à moins que dans l’avenir une nouvelle vague nous arrive en sus.

A priori vendu une trentaine d’euros, l’opération s’avère excellente pour qui ne possède pas le jeu.

En revanche, celui qui s’est soulagé de 70 euros pour la toute première version en 2016 et qui déçu du modèle Fight Money s’est vu dépenser 90 euros, la pilule aura grand mal à passer. Ajoutons que les costumes restent payants bien entendu…

Faire de l’argent est une chose, abuser le consommateur une autre. L’on pourra rétorquer que EA fait la même chose avec une version annuelle de son FIFA ( comme la majorité des jeux de sports ), ce qui est acté, que la méthode est scandaleuse et la sanction des joueurs réelle.

Street Fighter V n’a jamais rencontré le public souhaité et se voit surtout joué lors de grands tournois à l’image de l’EVO. Amputé de nombreux modes à sa sortie, le principe Fight Money, l’opération séduction était plus que périlleuse.

Quel dommage. le jeu de Capcom est pourtant un excellent. Profond, rigoureux dans sa maîtrise et pourtant très jouable, il s’offre le luxe de nombreux clins d’œil à son héritage et reste probablement l’un des plus accompli du genre.

A condition de payer, encore payer.

Si Capcom avait eu l’intelligence de la générosité, Street Fighter V serait propulsé au rang des plus grands, une place que lui a ravi Smash Bros Ultimate sans sourciller.

Champion Edition sera disponible le 14 février 2020. Une date choisie pour nous rendre à nouveau amoureux?

On revient rarement vers son ex…

About Jibé Jarraud
Responsable Editorial Rédacteur chez Pix'n Love, Retro vers le Futur Chroniqueur dans " Les Tauliers " sur Radio JV.com

A propos Jibé Jarraud 207 Articles
Responsable Editorial Rédacteur chez Pix'n Love, Retro vers le Futur Chroniqueur dans " Les Tauliers " sur Radio JV.com