La Triforce n’est plus

Les choses évoluent rapidement ces derniers temps dans le monde du jeu vidéo. Entre les annonces potentielles des nouvelles machines et les arrivées de nouveaux acteurs, le marché est en pleine évolution et promet quelques très grosses surprises dans les mois sinon semaines à venir.

La dernière en date est un choc : Reginald  Fils-Aimé, mieux connu sous le petit nom de Reggie, décide de prendre sa retraite en avril prochain en quittant ses fonctions prestigieuses de Président de Nintendo Of America. Il aura 58 ans.

L’envie d’arrêter, de se rapprocher de sa famille alors qu’il partira avec quelques primes et une fin de carrière plus que confortable avec un salaire net de 40.000.000 de dollars à l’année. Du moins c’est la raison officielle lancée par l’intéressé. On peut toutefois s’amuser à imaginer d’autres scénarios depuis le soudain décès du Président Satoru Iwata en 2015.

Iwata succède au patriarche Hiroshi Yamauchi en 2002 tandis que Fils-Aimé rejoint Nintendo en 2003 en tant que Vice Président avant d’accéder aux fonctions suprêmes américaines en 2006.

La proximité d’Iwata avec Miyamoto et la bonne entente avec son homologue outre atlantique créera une équipe mythique, un formidable trio, capable d’humour et de légèreté durant les E3.

On se souviendra des prestations scéniques, des sketchs assez délirants comme celui mémorable dans lequel les deux Présidents se livraient à un improbable combat tout en exagération.

Mais ça… c’était avant.

Satoru Iwata disparu, il fut remplacé par Tatsumi Kimishima. Expert de la finance au remarquable parcours dans la banque, l’attitude générale devait changer pour revenir aux fondations d’un Yamauchi plus autoritaire, tenant les rennes de sa compagnie d’une main de fer.
Ainsi plusieurs grands noms ont été déplacés à commencer par Shigueru Miyamoto qui devient Responsable Créatif et le bien cabotin Satoru Shibata rappelé au pays en quittant son poste de Président de Nintendo Of Europe au profit de Stéphane Bole. Une promotion qui le conduit au Directoire mais qui le prive certainement de ses fameuses apparitions vidéo pourtant savoureuses alors qu’il se prêtait volontiers aux déguisements.

Une rigueur marquée jusqu’à l’arrivée de Shuntaro Furukawa en avril 2018 en tant que sixième Président de Nintendo au pedigree très comptable/ finance et suite assez logique d’un héritage d’exigence qui tenterait à prouver que l’avenant programmeur Iwata était une erreur de casting dans une société du travail à la japonaise plutôt coercitive.

Ces changements brutaux ont-ils pesé dans la décision de l’homme fort de Nintendo Of America, nostalgique d’une époque révolue en bonne compagnie?

Difficile de l’affirmer, mais la page des bons moments étant définitivement tournée peut-être est-ce le moment opportun de quitter la scène sous les favoris du public auréolé d’une gloire certaine grâce à la Switch  et laisser la place à Doug Bowser, ancien d’Electronic Arts qui selon les dires de Fils-Aimé dans sa vidéo de départ, est un véritable passionné tout à fait capable de prendre la relève.

Ben tiens, il manquerait plus qu’il ne soit pas adoubé par son prédécesseur.

Car ne l’oublions pas, le jeu vidéo est avant tout un business, un marché d’importance générant des millions de dollars. Un monde de requins, de sans cœur dans lequel le charismatique Ogre de Nintendo a su naviguer vu ses expériences passées chez Procter & Gamble, Pizza Hut ou Guiness avant de devenir le bon gros copain trublion que l’on aimait tant revoir chaque mois de juin.

Bowser sera-t-il de la même trempe, à même de se mettre en avant pour le plus grand plaisir des Nintendomaniacs?

Seul l’avenir proche nous le dira, mais le jour ou il fera le plaisantin accompagné de Furukawa semble peu probable…

About Jibé Jarraud
Responsable Editorial Rédacteur chez Pix'n Love, Retro vers le Futur Chroniqueur dans " Les Tauliers " sur Radio JV.com

A propos Jibé Jarraud 196 Articles
Responsable Editorial Rédacteur chez Pix'n Love, Retro vers le Futur Chroniqueur dans " Les Tauliers " sur Radio JV.com