Link’s Awakening Switch : Voilà qui fâche…

Longtemps en rumeur et finalement annoncé dans une surprise modérée, Link’s Awakening nous arrive enfin entièrement retravaillé, lui que l’on imaginait en toute logique sur 3DS.

Episode culte de la saga, il a fait les beaux jours du Game Boy se voulant la suite de Zelda III A Link To The Past. Nouvel univers, rupture avec un héritage dont il garde cependant les fondations, Link’s Awakening était une véritable bouffée d’air frais fort appréciée des joueurs, devenant un excellent souvenir, lointain souvenir aujourd’hui réveillé.

Lors du dernier Nintendo Direct, le dessin animé d’introduction fit sensation avant que le rendu graphique provoque des réactions vives qui se muent en débats enflammés.
Entre les détracteurs qui arguent d’une cosmétique trop plastique inadéquate à la licence et les défenseurs qui louent un enrobage fort charmant, ce remaster rappelle les joies et pleurs de l’annonce de Zelda : The Wind Waker fort décrié pour ses graphismes en cell-shading et au final d’une très grande cohérence vu le soin apporté à l’ensemble.

S’il ne fait pas immédiatement l’unanimité, il semble raisonnable d’attendre le produit terminé. Qu’il puisse être moins jouet visuellement ou au contraire conservé et amélioré en l’état, nombreux seront les fans de la premières heures convaincus ou non à se procurer le titre prévu pour cette année qui assurément fera mouche une fois la cartouche insérée.

Parole d’un joueur pour l’instant dubitatif qui se laissera faire volontiers.

About Jibé Jarraud
Responsable Editorial Rédacteur chez Pix'n Love, Retro vers le Futur Chroniqueur dans " Les Tauliers " sur Radio JV.com

A propos Jibé Jarraud 190 Articles
Responsable Editorial Rédacteur chez Pix'n Love, Retro vers le Futur Chroniqueur dans " Les Tauliers " sur Radio JV.com