Switch : Nintendo a-t-il oublié les enfants ?

Little boy crying

C’est bien ce que l’on pourrait se dire suite à la présentation de la nouvelle machine Nintendo. Si nous avions l’habitude d’une communication axée sur la famille depuis la Wii et reprise par Microsoft et sa caméra Kinect comme Sony et son Move, celle de la Switch revient aux fondamentaux des années 90 : Une machine cool pour ados et jeunes adultes eux-mêmes cool.

Exit le papa, la maman et le petit dernier, la Nintendo Switch semble destinée à tout autre public.

Vu l’engin, la chose apparaît comme évidente. La Switch n’est pas un jouet. S’il semble évident de faire la bascule console de salon à portable, difficile de voir un enfant avec la même dextérité. Pire, vu la taille de l’écran et donc de son modèle nomade, on imagine mal l’aspect pratique dans de petites mains.

Enfin, la Switch arborant une certaine élégance technologique, la mettre à disposition de tous petits…

Étonnant, tant on sait que depuis son Game Boy ( 1989 au Japon), Nintendo a toujours souhaité être à la portée des plus jeunes avec ses consoles portables.

Et alors que Nintendo essaie depuis quelques mois de nous convaincre que sa dernière machine n’est pas la remplaçante des deux dernières et que des rumeurs veulent que la 3DS ait un successeur, on peut imaginer une hypothèse.

Admettons qu’une console portable sorte en plus de la Switch, il pourrait être intéressant de voir tout simplement sa version réduite.

Concrètement, j’aime à penser qu’une Switch Mini serait une excellente alternative. Ecran plus petit, machine plus compacte et costaude  à moindre prix. En gros un Game Boy compatible avec sa grande sœur mais qui ne se branchera pas sur la télévision pour rester cent pour cent portable.

Et l’intérêt d’être double.

D’abord pratique : Si un développement de jeux était nécessaire pour chacune des consoles Nintendo, un seul suffira. Ainsi l’on peut soit diviser son coût de production car la création ne vaudra que pour un seul jeu, soit l’on garde un budget conséquent pour en sortir deux sur un support unique.

De fait, la Switch pourrait bénéficier d’un seul et gros catalogue de jeux.

Puis financier : Si cette machine était à destination d’un jeune public, celui plus vieux pourrait bien passer à la caisse par deux fois. Soucieux de ne pas trimbaler sa jolie Switch en voyage de peur de l’abîmer, une console plus tous terrains serait le compagnon idéal des longs trajets qui ne risquerait pas grand chose vu sa plastique.

Tout ceci n’est qu’une vision. La Switch n’en est même pas à ses débuts et dévoilera certainement de nouvelles choses dans les semaines à venir.

Wait and see…

A propos Jibé Jarraud 146 Articles
Responsable Editorial Rédacteur chez Pix'n Love, Retro vers le Futur Chroniqueur dans " Les Tauliers " sur Radio JV.com