Ne touchez plus au cadavre !

Sonic est mort voilà des années. Les plus sentencieux affirmeront que le hérisson nous a quitté avec Sonic 3D Flickie’s Island sur Megadrive et Chaotix sur 32X ( quand bien même il n’est pas véritablement un Sonic); SEGA commençant à faire une surexploitation de sa mascotte.

Jugez un peu, dès la mi 90 c’est pratiquement un  Sonic par an.

Une accalmie avant son véritable retour sur Dreamcast où une deuxième vague de fan saura apprécier lesdits épisode, les sacralisant comme derniers bons. Une opposition entre fans. Les goûts et les couleurs.

Pour autant, les deux camps s’accordent sur un point : Sonic est bel et bien mort passé ces épisodes 3D.

La suite est hélas connue. Funeste destin pour celui qui dans les années 90 était une sorte d’idole avant de sombrer dans la pire des déchéances comme une starlette trop vite propulsée au rang de vedette. Des jeux ni faits ni à faire, des personnages secondaires nuls et des histoires idiotes.

SEGA se perd, annule des projets, devient développeur de jeux pour tout support et oublie son passé.
Fait de Sonic sa catin de luxe, toujours plus maquillée, toujours plus vulgaire incapable de donner du plaisir.

Triste proxénète.

Parfois des sursauts existent.  Sonic Colours est assez réussi et Generations bien que très bancal reste sympathique. Il fallait s’arrêter là, la cure de désintox semblait porter ses fruits. Et puis le lamentable appât du gain qui veut les sorties du très décevant Sonic Lost World et du misérable Sonic Boom, considéré à juste titre comme le pire de la saga.

Largement conspué lors de sa sortie, tant sur son gameplay que sur les looks catastrophiques de ses protagonistes.
Là où SEGA aurait dû éliminer purement et simplement cet épisode pour se faire oublier, voilà que se profile une suite.

L’Assassin revient toujours sur les lieux de son crime…

SEGA est-il à ce point idiot? Comment ce développeur peut-il à ce point réitérer des erreurs aussi grossières? A croire que personne n’a retenu les leçons du passé.

Et comme une nouvelle n’arrive jamais seule, Rovio et Sega s’associent pour que Sonic Dash sur support tactile, se voit compléter de quelques Angry Birds. 

Il y a un peu plus de vingt ans, je voyais Sonic avec de grands yeux. Un très bon camarade de jeu, un bonheur à chacune de mes parties.

Certes on vieillit et la passion s’étiole avec le temps, mais celle-ci reste toujours forte pour d’autres franchises plus vieilles encore.

Sonic nous  a quitté et il n’est nulle question de le célébrer. Des défunts de la sorte, on s’en passerait bien.

A propos Jibé Jarraud 153 Articles
Responsable Editorial Rédacteur chez Pix'n Love, Retro vers le Futur Chroniqueur dans " Les Tauliers " sur Radio JV.com