Interview : Matt Murdock

Les plus vieux se souviennent certainement du magazine Amstrad 100% et surtout de Player One, premier magazine dédié uniquement aux consoles de jeux. Dans l’équipe rédactionnelle de ces trublions,se cachait un homme appelé Matt Murdock. Souvenirs , souvenirs…

Salut Matt . Pour beaucoup, tu es un des piliers du premier magazine dédié au consoles de jeux à savoir Player One, mais on le sait moins, tu as aussi officié dans Amstrad 100%. Peux tu revenir sur ton parcours ?

Salut… oui c’était il y a… euh.. longtemps… c’était en 1986. J’avais des projets radio ou presse avec Pierre Valls et il m’a appelé en me disant qu’il commençait dans un magazine de jeux vidéo… et comme on adorait les jeux vidéo, il m’a fait venir pour le lancement d’Amstrad 100%. Avec Pierre, on a emmené notre culture plutôt rock et BD… disons qu’on avait été marqué par Metal Hurlant et c’est ce qu’on a emmené dans Amstrad 100%, avec des interviews de super héros, des articles sur la musique, la publication de BD comme Aquablue de Vatine ou Spoty de Max… Pour nous, le jeu vidéo faisait vraiment partie de la « culture pop »… aujourd’hui, ça semble logique, mais à l’époque, le jeu vidéo était un milieu beaucoup plus fermé, limite hermétique…

Player One était considéré comme un des tous meilleurs magazines en la matière, de par son ton, son ambiance assez rock n roll. Qu’elles ont été te concernant ces années dorées de la presse papier?

Quand on a lancé Player One, c’était vraiment le tout début des consoles de jeux…. il faut comprendre qu’à cette époque, les gens jouaient plutôt sur ordinateur, le jeu vidéo n’était que l’une des applications de l’ordinateur… les magazines de jeux étaient remplis de lignes de codes, d’astuces de programmation… alors qu’avec Player One, on voulait vraiment lancer un magazine sur les jeux et la culture qui allait avec, se débarrasser de cet aspect technique pour se concentrer sur le contenu, l’aspect artistique et ludique…. donc, pour nous, il était naturel de se positionner sur les consoles…

Alain Kahn annonce un numéro spécial Player One aidé par Inoshiro. Fais tu partie du projet et peux tu nous donner plus amples informations?

C’est pas vraiment un numéro spécial.. plutôt un livre, même si je ne sais pas encore quelle forme il aura exactement… Ino m’a interviewé pour ça, mais je ne travaille pas dessus… ce que je sais, c’est qu’il devrait sortir en 2010, chez Pika Edition.

C’est sûr que pour moi, c’est un peu surréaliste. Déjà, répondre à tes questions, je trouve ça bizarre, car Player One n’était qu’un petit magazine dans lequel on s’amusait à tester des jeux vidéo.. mais j’en ai parlé à Ino, et le livre, au-delà de Player, va raconter l’histoire de la génération jeux vidéo, un moment où notre culture est passée d’un statut « underground » à une culture grand public… à l’époque, on nous prenait vraiment pour des malades mentaux, et aujourd’hui, le manga, les jeux vidéo et la culture Geek sont incontournables… le livre va donc raconter l’aventure Nintendo, l’explosion du manga, l’arrivée de la PlayStation… je l’attends donc avec impatience…

Ne ressens tu pas un manque de l’écriture? Et lis tu la presse spécialisée qui ne semble plus avoir cette fraicheur passée.

J’ai quand même pas mal écrit sur les jeux, entre Amstrad 100%, Player, Nintendo Player et même les autres canards, comme Rage ou l’Ecran Fantastique… il y a un moment où j’ai eu envie d’images qui bougent… et j’ai donc privilégié les jeux à la télé plutôt que dans la presse…j’écris en ce moment, mais des scénarios… mais pourquoi pas ré-écrire un peu sur les jeux, mais d’une façon moins névrotique… je lis toujours un peu la presse spécialisée : j’aime bien Amusement, Pix’n Love, ou Role Playing Game… plutôt des trucs « de fond », car l’actu aujourd’hui, c’est sur le net qu’elle est…

Revenons sur ce fameux age d’or. Il est souvent considéré que la meilleure période reste celle 16 bit. Un avis?

Non, je ne trouve pas.. L’âge d’or, on y est encore… le jeu est encore très jeune, toujours en évolution… tant que les choses ne sont pas figées, je trouve ça bien… il y a encore plein de choses que j’attends dans les jeux… on continue à rêver que les frontières soient encore repoussées, à des expérimentations, à de nouvelles manières de raconter des histoires… j’ai vraiment pris des claques à toutes les époques… quand j’ai commencé, c’était plutôt l’arcade qui menait la danse et chaque nouveau titre inventait quelque chose… même les mauvais, presque.. mais après, j’ai toujours pris des claques, de Zelda sur Snes à God of War récemment…

Et que devient Matt Murdock aujourd’hui ou plutôt Patrick Giordano ? Je me suis laissé dire que tu étais dans la production.

Oui… mais je fais toujours plein de choses différentes… c’est sûr que depuis 10 ans, j’ai pas mal été accaparé par ma boite, Game Productions, une société de production audio-visuelle spécialisée dans les jeux vidéo. Mais je fais toujours de la musique, j’écris, je fais plein de trucs… ou en tout cas j’essaie… j’ai pas mal de projets en ce moment, mais il est un peu tôt pour en parler…

Le jeu vidéo est une belle aventure, qui connait pourtant un terrible déclin ces derniers temps. Est-ce que tu joues toujours , et si oui est-ce avec la même envie le même appétit?

Justement, je ne trouve pas qu’il y ait ce déclin dont tu parles… Shenmue m’a transporté… GTA a tout explosé… Ico ou Rez ont innové… ce sont des jeux assez récents… il y a toujours eu ce phénomène de licences, d’imitation des succès dans le jeu vidéo… les jeunes générations ont parfois l’impression que les jeux étaient mieux avant, mais en fait, c’est tout simplement parce que ce ne sont que les bons jeux, les titres vraiment novateurs qui sont restés… les merdes ont été oubliées… aujourd’hui, il y a toujours des bons titres, qui innovent, qui vont plus loin…

murdock2

Sur Ze Player , Alain Huygues Lacour affirmait se régaler toujours autant tel un môme, tandis que Jm Destroy ne cachait pas s’ennuyer sur les jeux actuels, en grande partie à cause de l’évolution du marché. Te concernant?

Je serais plus proche d’AHL. Je viens de voir Uncharted 2 et j’ai tout simplement envie d’y jouer… j’attends Dragon Quest 9… et FF13… et Brutal Force… je suis toujours comme un fou, à l’affut… à l’IDEF, j’ai vu Eye Pet, les compagnons virtuels sur PS3 et je m’en suis pas remis… j’avais l’impression de revivre l’expérience Tamagotchi, ou le choc des premiers Pokemon, ou même de Nintendogs… la force du jeu vidéo est très puissante. C’est quelque chose de neuf, un monde dans lequel tout est possible, un peu comme, j’imagine, le cinéma au début du siècle dernier…

Revenons sur Matt Murdock à présent. Ce pseudonyme fait irrémédiablement référence au Super Héros Daredevil. Fan du trompe la mort?

Totalement… à Amstrad 100% puis Player, tout le monde avait des pseudos, et j’ai pris le mien suite à la lecture de Born Again de Frank Miller et Mazzucchelli, une Bd qui m’a vraiment marqué… et ça m’est resté…

 

Player one comme je le disais plus haut était assez Rock N Roll. Il faut dire que vous aviez des dégaines de Hardosses si je me réfère aux cheveux longs et look dont vous usiez avec Inoshiro et Crevette. La musique est une vraie passion n’est ce pas?

C’était qu’une partie de Player. Chris n’avait rien d’un hardeux. Ni Iggy. Ni Robby. Ni Wonder. Ni la génération suivante, Milouse, Mahalia, Yas, Steph le Flou, Didou ou Bubu… Crevette non plus, même si, c’est vrai, il avait les cheveux longs… Ino est pas vraiment hardeux, il vient plutôt du punk, du cinéma d’horreur, des comic-books…

Pour ce qui est de la musique, c’est vrai que c’est ce qui est important pour moi. Beaucoup plus que les jeux vidéo.

Je me souviens du morceau Tom B que tu avais réalisé sur un CD de Player One. Le riff de gratte a même été utilisé pour certains génériques de Mcm. Continue tu ce violon d’ingres, y ‘a til un groupe ?

Non, plus de groupe, en tout cas à l’heure où je te parle. Mais de la musique, oui, toujours. En fait, j’ai fait la direction artistique de MCM à une époque… donc j’arrêtais pas de mettre des références de jeux partout… mais je me souviens plus comment j’avais utilisé ce riff de gratte…

Chez Arthur pendant les enfants de la télé, il y a les fameuses casseroles. Et au détour d’un vide grenier je suis tombé sur un maxi 45 tour du nom de Matt Murdock. Peux tu nous expliquer cette aventure, d’autant plus qu’à mon grand étonnement ce n’est absolument pas rock.

Lequel ? Il y a plusieurs maxi… mais tu dois parler de Soweto Boogaloo… tout le monde se fout de ma gueule là-dessus… mais bon j’assume… j’ai beaucoup enregistré et finalement sorti peu de choses, et pas toujours les meilleures… et c’était une époque très compliquée avec mon label, le distributeur…

murdock1

Pour conclure cher Matt je vais te poser quelques questions rapides.

  • A quoi tu as le plus joué ?

  • Peut-être Pokemon (en nombre d’heures)… ou Sim City aussi, on voit pas le temps passer… San Andreas ? Dragon Quest ? Je sais pas trop…

  • Si tu devais retenir un jeu un seul

  • Impossible. Il faudrait reformuler la question : si tu devais retenir 20 jeux, 20 seuls…

  • Ta machine préférée?

  • Rien à foutre des machines. Seul le soft compte.

  • Et pour finir, dans l’éternel combat Amiga 500 contre Atari ST, tu es plutôt?

  • Je vais pas dire Amstrad, on ne me croirait pas….

Un dernier mot ?

Ween.

Merci à toi Matt Murdock.

About Jibé Jarraud
Responsable Editorial Rédacteur chez Pix'n Love, Retro vers le Futur Chroniqueur dans " Les Tauliers " sur Radio JV.com

A propos Jibé Jarraud 157 Articles
Responsable Editorial Rédacteur chez Pix'n Love, Retro vers le Futur Chroniqueur dans " Les Tauliers " sur Radio JV.com