Le retour du Shoot Them Up tout doux

C’est un petit événement mais qui mérite d’être souligné ; Cotton l’adorable petite sorcière fait son grand retour en reboot sur consoles et PC avant un tout nouvel épisode intitulé Rock’n’Roll, attendu cette fin d’année. Avec ceux de plus en plus réguliers de Umihara Kawase, difficile de bouder son plaisir en matière d’adorables héroïnes.

Figure emblématique du Shoot Them Up, renommé pour l’occasion Cute Them Up, Cotton a fait les beaux jours de l’arcade et des systèmes domestiques ( consoles et micro ordinateurs japonais) à la fin des années 80 et sur une vingtaine d’années. Une licence fort appréciée des amateurs qui trouvent une véritable alternative à la frénésie qu’ont pu apporter les Danmaku de sociétés comme Cave voire Rizing et Psikyo et leurs centaines de boulettes à l’écran.

Mais ne prenons pas Cotton à la légère pour autant, même s’il s’agit de satisfaire l’appétit féroce de la sorcière en Willows, ces petits bonbons dont-elle raffole malgré les reproches de Silk la fée qui l’accompagne durant ces grands voyages à la recherche de ses friandises favorites.

De facture classique, Cotton se démarque réellement par son ambiance colorée et enchanteresse, teintée de grands délires tellement japonais, mais aussi par un système de jeu plus complexe qu’il n’y paraît. Ainsi dans ce reboot, il faudra faire une gymnastique entre tirer sur des cristaux qui décuplent la puissance de frappe, en les glanant pour le scoring, tout en faisant gagner de l’expérience à la magicienne juchée sur son balais.

S’il semble assez facile en mode normal, c’est bien dans son mode difficile que le jeu prend une toute autre dimension. Largement recommandé à celles et ceux qui ont besoin de challenge et d’action pure et dure.

Action qui se voit d’ailleurs concrétisée dans le mode Time Attack pour participer au classement mondial. Fini la promenade, l’on joue pour la gagne. Ambiance game center assurée où l’on n’hésitait pas à mettre fièrement ses initiales en fin de partie dans la borne pour bomber le torse.


Pour sa reprise d’activité, la gamine aux cheveux roses ne fait pas les choses à moitié en s’offrant un relooking grâce aux mains expertes de Rocket-Engine Co.,Ltd, qui – OH JOIE ! – a repris les graphismes pixels entièrement à la main. Ainsi, Cotton  : Fantastic Night Dreams se pare d’une certaine superbe et fait grand plaisir à l’oeil mais aussi aux oreilles avec des thèmes retravaillés de bien belle manière. A l’écran, c’est l’abondance. Les échanges de tirs fournis, se voient complétés avec l’apparition en gros des points gagnés. Cela peut être gênant vu le manque soudain de visibilité, mais participe l’ambiance générale d’un titre qui se veut généreux.

A tel point que la version Sharp X68000 offerte en bonus fait pale figure. Pourtant proche de l’arcade, le poids des années ne lui laisse que peu de chance face à une version sublimée et de fait plus accrocheuse tant graphiquement que dans le rythme, surtout – et c’est là que le bât blesse – il n’y a aucune option de scanlines. Toutefois, il est toujours sympathique de profiter d’un tel cadeau, ne serait-ce que pour les plus jeunes, de se retrouver dans les conditions d’une époque lointaine que les plus vieux dont je suis, ne cessent de pleurer.


Cotton Reboot à défaut d’être un grand shoot them up, sait être ce qu’on lui demande, un très bon divertissement avec de jolis moments et qui à ce goût de reviens-y évident alors que l’on voudra se mesurer au reste du monde.

On ne pouvait rêver meilleur revival.

About Jibé Jarraud
Responsable Editorial Grand Sachem de http://ZePlayer.com I Scribouillard dans des zines de JV et éternel amoureux de jeux nippons insensés I Voix dans le podcast Super Retro Mega X sur Radiokawa.com

A propos Jibé Jarraud 244 Articles
Responsable Editorial Grand Sachem de http://ZePlayer.com I Scribouillard dans des zines de JV et éternel amoureux de jeux nippons insensés I Voix dans le podcast Super Retro Mega X sur Radiokawa.com