Mario Kart 9 non. Des DLC oui

La valse des rumeurs n’en finit pas de faire tourner les têtes. Et alors que la séquelle de The Legend Of Zelda Breath Of The Wild se dit être repoussée à l’année prochaine, les blablas dans les milieux autorisés parlent d’un remplaçant de poids dans lequel il y aurait des pneus…

Il n’en fallait pas plus pour que l’Internet s’enflamme désignant comme potentiel jeu de fin d’année Mario Kart 9. Ce qui fait sens ; l’épisode en cours approche de ses six ans et il n’est en rien exclusif à la Switch. Aussi il apparaît légitime que Mario et ses comparses rempilent pour de nouveaux circuits, de nouvelles aptitudes bref un tout nouveau jeu.

Sauf que dans les faits, les choses ne sont pas aussi évidentes.

Avec près de 23 millions d’exemplaires vendus (27.43 en comprenant la Wii U ), Mario Kart 8 ne cesse d’étonner. Des chiffres insolents en bientôt trois ans d’exploitation et qui se voient toujours en progression ; le jeu caracolant dans les cinq plus grosses ventes hebdomadaires en France. La sortie d’un Mario Kart 9 est elle opportune?

En terme commercial, un produit connaît quatre phases distinctes :
– Le lancement
– La croissance
– La maturité
– Le déclin

Et Mario Kart 8 sur Switch d’être dans une phase ascendante pile entre sa croissance et sa maturité. Son déclin semble loin de s’amorcer.

« Long time seller » comme il se dit outre-Atlantique, d’autres jeux Nintendo ont et ont eu cette particularité de se retrouver toujours vendus  neufs dans les rayons.

La Switch s’étend particulièrement bien vendue pour les fêtes, on est pas loin du ratio d’un Mario Kart par machine. Ce qui devrait être encore le cas sur l’année à venir.

L’intérêt d’un Mario Kart 9 se voit ainsi largement terni. Seul sur territoire, ce n’est pas la concurrence d’un Crash Team Racing ( loin d’être mauvais ) qui saura entacher la formidable carrière du jeu Nintendo.

En terme financier, la firme de Kyoto n’a surtout pas grand avantage à sortir une suite de son plus grand succès sur sa machine quand celui-ci est plus que largement amorti et ce depuis sa sortie en 2014 sur Wii U. Une vache à lait qui rapporte une manne considérable ne peut se voir remplacée. Tant que ça rapporte…

Car un nouveau jeu oblige à des coûts de recherches et développement, de production, sans compter le marketing et la communication.

Pire, c’est aussi prendre le risque de décevoir les nouveaux propriétaires de la Switch qui verraient en quelques mois un successeur à un jeu qui n’en a pas véritablement besoin. Tant que ça … Vous aurez compris.

En vérité pour repousser un maximum le déclin qui arrivera bien un jour, Nintendo devrait proposer de nouveaux circuits en téléchargement comme il l’avait fait pour le Mario Kart 8 devenu Deluxe sur Switch, ou comment générer avec peu d’investissements de grands gains.

On peut aisément imaginer qu’il existe nombre de circuits prêts de côté non inclus dans le jeu final. Avec une telle offre, Mario Kart 8 se verrait augmenté conséquemment et relancé de plus belle lors de soirées. De là à imaginer qu’il conduirait à la souscription ou renouvellement d’une année au service Nintendo Online, il n’y a qu’un pas.

A présent, seul l’avenir nous dira lors d’un prochain Nintendo Direct si ces rumeurs seront avérées, quand bien même j’ai grand mal à y croire.

About Jibé Jarraud
Responsable Editorial Rédacteur chez Pix'n Love, Retro vers le Futur Chroniqueur dans " Les Tauliers " sur Radio JV.com

A propos Jibé Jarraud 216 Articles
Responsable Editorial Rédacteur chez Pix'n Love, Retro vers le Futur Chroniqueur dans " Les Tauliers " sur Radio JV.com