10 millions de Switch : Nintendo va mourir !

10 millions de machines vendues en neuf mois, une formidable embellie boursière, Nintendo revient en force et nargue les ceux-ce qui le voyaient décatir ; pis encore enterré.

Les prévisions sont au beau fixe, et l’entreprise de Kyoto table désormais sur 16-18 millions de ventes d’ici mars 2018. De quoi souffler après les 13 millions de Wii U vendues depuis 2012. Et pourtant, peu avait imaginé un tel succès, à l’instar du peu d’espoir suite à l’annonce de  la Wii qui pourtant trustait les ventes mondiales pour s’écouler à plus de 24 millions en une année.

Nombreux ont été les analystes qui dès la sortie de la Nintendo 64, voyaient une ombre funeste planer sur la famille Mario. Un succès moindre que la PlayStation, le départ de Squaresoft et c’était la bérézina. Plusieurs fois l’on pouvait lire les craintes sur l’avenir de Nintendo. Quant aux joueurs généralement de mauvaise foi, ils se moquaient ouvertement du constructeur pour peu qu’ils aient été d’obédience Sony.

Une critique aisée pour une méconnaissance proverbiale de l’économie. Car il ne faut pas oublier que Nintendo a fait un gain important durant l’ère 64, en étant propriétaire de son support cartouche qui pour certains jeux ( généralement Nintendo ou Rare ) étaient million seller.

De la même manière, on omet les chiffres records de Pokémon depuis sa sortie japonaise en 1996. Ajoutons les succès des GameBoy Advance et surtout de la DS et c’est un véritable trésor de guerre sur lequel peut compter Nintendo.

Et pourtant l’on a voulu voir le colosse japonais vaciller. C’est oublier que celui-ci est loin d’avoir des pieds d’argile.

Il est vrai que le succès de la Switch reste une surprise. Les premiers retours suite à la présentation parisienne n’étaient guère engageants. J’ai moi-même nourri quelques doutes en m’y essayant lors de cet événement. Mais que ceux-ci me soient permis ; il n’était pas là question d’asséner une terrible destinée au dernier artisan du jeu vidéo alors que certains sites annonçaient que Nintendo pouvait craindre quant à son avenir. Dont acte…

A ce jour, Nintendo est l’une des rares marques à pouvoir se permettre plusieurs accidents industriels tout en ayant une remarquable capacité de rebond. Réactivité qui coûte une fortune en recherche et développement et autres frais annexes considérables, largement compensés par de puissants actifs en banque et des rentrées d’argent régulières que la concurrence jalouse.

Nintendo va mourir? Il y a fort à parier qu’il nous enterrera tous.

About Jibé Jarraud
Responsable Editorial Rédacteur chez Pix'n Love, Retro vers le Futur Chroniqueur dans " Les Tauliers " sur Radio JV.com

A propos Jibé Jarraud 161 Articles
Responsable Editorial Rédacteur chez Pix'n Love, Retro vers le Futur Chroniqueur dans " Les Tauliers " sur Radio JV.com