MediEvil à la WWE ?

Voilà des années que je suis le catch, et généralement toutes les promotions principales. C’est ainsi, en grandissant avec Hulk Hogan, la WWF et autres lutteurs hauts en couleurs, j’avoue ce plaisir coupable à bientôt quarante ans.

Si ces derniers temps la WWE ne sait plus me satisfaire, lui préférant des circuits plus indépendants, je me suis intéressé aux lignes scénaristiques de cette dernière, vu que Wrestlemania XXXI arrive ce dimanche.

L’on sait notamment que Sting fait enfin son arrivée à la WWE, lui qui a toujours été un fidèle de la disparue WCW, et qui contrairement à nombre de ses camarades, n’a jamais cédé aux sirènes de l’ogre de Stamford. Pourtant Vince Mc Mahon a certainement essayé de le débaucher à de nombreuses reprises dans les années 90. Rien n’y a fait, Steve Borden de son vrai nom a toujours dit non, jusqu’à participer au lancement et à la décadence de la TNA; organisation concurrente qui n’a de cesse d’essayer de se trouver. Sans grande réussite.

Cette intro faite sur une passion honteuse mais même pas peur, quelque chose m’a choqué lors du dernier Monday Night  RAW, émission hebdomadaire de la WWE. La légende de cinquante six ans fait l’ouverture avec un thème créé pour l’occasion, histoire de ne pas reprendre celui de la WCW ( La WWE en a pourtant les droits).

Et là, surprise ! Cette musique je la connais ! Je gamberge, me pose des questions jusqu’à ce que se dessine dans mon esprit le faciès de Sir Daniel Fortesque, héros infortuné de la saga MediEvil. Le thème de Sting n’est ni plus ni moins que celui composé par Paul Arnold pour le jeu de Sony sorti en 1998.

Pour le coup la copie est évidente, encore plus que celle de Pharrel Williams et Robin Thicke pour le morceau Blurred Lines, largement emprunté au regretté Marvin Gaye.

Faites vous votre opinion. Me concernant le verdict est sans appel : Coupable !

A propos Jibé Jarraud 152 Articles
Responsable Editorial Rédacteur chez Pix'n Love, Retro vers le Futur Chroniqueur dans " Les Tauliers " sur Radio JV.com