Pourquoi retourner en Termina.

The Legend Of Zelda : Majora’s Mask fait un retour remarqué sur 3DS et certainement que cette version est pour beaucoup, la première expérience avec ce jeu à part; non pas passé inaperçu mais plus ou moins boudé voire occulté sur une Nintendo 64 en fin de vie.

Si Ocarina Of Time a fait sensation, sa « séquelle » n’a pas bénéficié de la même aura, devenant de fait un épisode en marge, confidentiel souvent critiqué, un peu à l’instar d’un Zelda II : The Adventure Of Link qui à son époque n’avait pas fédéré les joueurs qui chamboulés par le choix du gameplay et son ambiance, préféraient l’oublier comme un mauvais souvenir.

Pourtant Majora’s Mask est certainement l’un des tous meilleurs de la série. Pour l’intelligence des palais certes moins nombreux mais tellement riches, pour sa coercition due aux voyages dans le temps ( véritable plaie ou source de plaisir malsain) et surtout sa formidable noirceur, son ambiance si particulière faite d’étrange et de menace permanente; la lune et son horrible faciès plongeant le joueur dans un profond malaise.

majora
Il y a dans Majora’s Mask, une propension au stress et à la bravoure. Un combat personnel à chaque partie qui peut donner réjouissance comme frustration.

Jouer à Majora’s Mask se mérite, et quand bien même il devient plus évident à appréhender grâce aux points de sauvegarde et autres aménagements offerts sur 3DS, il reste une punition qui pourra s’avérer décourageante.

Qu’importe. Il est obligatoire de se donner la peine de découvrir le monde de Termina, voire d’y retourner pour ceux qui ont connu ce titre il y a quinze ans maintenant. Parfaitement remanié sur 3DS, Majora’s Mask devient généreux dans son enrobage visuel et sonore pour inviter à un voyage au final assez nouveau.Comme avant mais pas vraiment. Retourner en Termina se fait sans heurts avec beaucoup de joie et cette sensation si particulière de revivre un rêve lointain.

Que vous soyez un vieux de la vieille ou un jeune en découverte, The Legend Of Zelda : Majora’s Mask est une expérience unique. Décourageantepour les nouveaux venus, stimulante pour ceux qui ont pu l’éprouver.

Un trésor maudit qu’il faut s’empresser d’ouvrir.

A propos Jibé Jarraud 150 Articles
Responsable Editorial Rédacteur chez Pix'n Love, Retro vers le Futur Chroniqueur dans " Les Tauliers " sur Radio JV.com