E3 2014 : Achetez un PC, et peut-être une WiiU…

E320140

Peut mieux faire : telle est l’impression laissée par la dernière édition du plus gros salon de jeu vidéo au monde. Décidément, les années se suivent et se ressemblent, ne donnant aucunement l’envie d’acheter une nouvelle console. Il est bien loin le temps où, avec quelques jeux, l’attente se faisait pénible.

 

Choisir entre une PS4 et une Xbox One devient de plus en plus délicat tant les offres sont similaires et se rapprochent de plus en plus de celles d’un PC. Bien entendu, l’œil aguerri sera resté de longues minutes sur No Man’s Sky sur PS4, ou sur quelques titres dits indépendants aux potentiels fortement sympathiques.

E320141

 

Mais force est de constater que l’offre ne diffère que peu de celle du PC, et la question d’investir dans une console Next Gen de se poser raisonnablement.

En se débrouillant bien, monter un PC coûte certes un peu plus cher mais offre bien plus de réjouissances. Ainsi, les jeux tournent généralement mieux, sont à 60 images par seconde et bénéficient de promotions canons sur STEAM ou GOG. Que dire des Humble Bundles qui, moyennant quelques liards, offrent plusieurs jeux généralement de belle qualité. Enfin, un PC ne sert pas qu’à jouer.

Reconnaissons que, depuis quelques mois, Sony et Microsoft jouent le jeu de la baisse, que ce soit sur PSN comme XBLA. Cependant…

E320142

 

C’est dans ce contexte que Nintendo a su faire la différence. On les aura lus ici et là, les commentaires dithyrambiques des haineux devenus en 45 minutes les meilleurs alliés du Père Mario. Les mêmes qui conchiaient la Wii U la voient désormais comme machine de prédilection.

Alors l’on parle de coup de Maître, de viol de l’E3, de retour en fanfare du Roi.

Vraiment ? Pas si évident.

E320143

 

Car à bien y regarder, Nintendo n’a pas révolutionné son offre mais l’a améliorée, et surtout a rassuré les investisseurs qui se demandaient s’il valait la peine de conserver des actions vu l’accident industriel qu’était en train de devenir la Wii U.

Alors, on privilégie la carte de l’auto-dérision, l’on met en scène Iwata et Fils-Aimé dans une parodie de Robot Chicken, l’on place subtilement une possible parution de Mother 3 en version compréhensible et surtout on s’affranchit du grand spectacle en étant concret avec des jeux autres.

E320144

 

Ainsi, nous arrivent Mario Maker, Captain Toad et Splatoon pour les nouvelles licences. Yoshi et Kirby assurent la base solide mais sans être plus excitants que cela. Un peu de Xenoblade ici, de Bayonetta 2 là histoire de dire que l’on en a dans le pantalon et juste ce qu’il faut de Pokémon.

Et, pour convaincre les actionnaires, les figurines NFC Amiibo devraient sans grand mal se vendre par millions.

Miyamoto revient en tant que concepteur-développeur pour calmer les esprits chagrins. Project Guard et Project Giant Robot sont présentés. Vu l’état d’avancement des deux titres, il est difficile de voir ce qu’ils proposeront réellement. S’agit-il de features pour un prochain jeu ? Et pourquoi pas dans ce Starfox flouté pour l’occasion, et jouant la carte éro-ludo en émoustillant sans jamais se montrer ?

E320145

Toujours se méfier de ce qui est annoncé. On ne se souvient que trop de Project H.A.M.M.E.R sur Wii qui resta dans les cartons.

Puis la présentation du nouveau Zelda qui, comme à l’accoutumée, est une fausse surprise vu que ce titre est systématiquement prévu. Il faudra toutefois nuancer l’onanisme : l’on n’en voit pas grand chose, à peine plus que le trailer de Uncharted 4 qui n ‘a rien de particulièrement emballant.

Il y a dix ans, Link sur son cheval pour l’annonce de Twilight Princess sur Gamecube avait fait bien plus fort.

E320146

 

Mais il faut reconnaître une chose : tous les jeux présentés chez Nintendo, à l’exception peut-être des jeux tiers, ont une patte graphique réelle. Ainsi, l’on reconnaît aisément un jeu tournant sur Wii U. Cet aspect pas trop réaliste, assurément charmant et fort agréable à l’œil, rappelle – et c’est fort heureux – que nous sommes bien en présence de jeux vidéo. Comme si la course au réalisme était vaine, à l’image des nombreux jeux indés qui ne cessent de pulluler dans leurs dimensions souvent minimalistes, laissant la part belle au gameplay, au plaisir quasi immédiat, rappelant le push start & play des bornes d’arcade et des jeux console jusqu’à l’ère 32 bits.

Au final, cet E3 m’a donné l’envie de faire évoluer mon PC, tout en regardant ce que Nintendo proposera. Cette fin d’année, la Wii U aura une offre plus qu’intéressante et pourrait bien faire basculer dans son giron des joueurs réticents et peut-être moi avec.

Vu l’offre concurrente, il est évident que ce vent de fraîcheur fait grand bien, mais si Sony ou Microsoft avaient réellement ouvert le feu avec des annonces fortes, il n’est pas dit que le Digital Event de Nintendo n’eût été perçu comme peu enthousiasmant.

S’il y a un mieux évident, la Wii U n’est pas pour autant tirée d’affaire et il faudra à présent attendre le TGS pour que Nintendo confirme sa volonté de sauver sa machine d’une part, mais surtout asseoir à nouveau ce qui est appelé « The Nintendo Difference ».

E320147

Gageons qu’avec les 30 ans du plombier l’année prochaine, le plan d’attaque est plus que jamais en branle.

Une urgence, alors que la machine va sur ses deux ans ? Et pourtant, en bientôt une année d’exercice, ni Sony, ni Microsoft n’ont fait mieux…

Jibé

About Jibé Jarraud
Responsable Editorial Rédacteur chez Pix'n Love, Retro vers le Futur Chroniqueur dans " Les Tauliers " sur Radio JV.com

A propos Jibé Jarraud 174 Articles
Responsable Editorial Rédacteur chez Pix'n Love, Retro vers le Futur Chroniqueur dans " Les Tauliers " sur Radio JV.com