Neo Geo mini : Le GRAND n’importe quoi

Max 330 Mega Pro Gear – Spec. Une introduction accompagnée sobre d’une petite mélodie qui ouvrait sur la puissance brute d’une légende : La Neo Geo.

Machine de rêve, Rolls des consoles, tous ceux qui ont pu l’approcher en version domestique AES ou en salles de jeux dans sa version MVS durant les années 90, en garderont un souvenir éternel. La Neo Geo c’était le graphisme détaillé, les sprites à ce point énormes que la rétine était plus que flattée.

L’Arcade à domicile. Point.

Une empreinte forte, un marquage au fer rouge de l’histoire du jeu vidéo.

Et alors que SNK revient, la société souhaite fêter dignement ses quarante printemps en proposant prochainement, une version lilliputienne de sa fameuse borne  Neo SC-19-4 dans deux coloris.

Mignon, mais l’on parle d’un écran de 3.5″ soit plus petit que celui d’une 3DS XL…

Question lisibilité la chose se veut peu engageante, mais niveau ressenti de l’époque, l’engin est carrément aux fraises. Les aficionados de l’arcade qui souhaitent retrouver une qualité visuelle, qui ne jurent que par des écrans cathodiques de 70 centimètres de diagonales pour avoir du gros sous les yeux peuvent déjà pester. Ceux-là pestent déjà à jouer sur des Bartops.

Réduire à ce point un mythe n’a aucune espèce d’intérêt. Alors l’on argue que cette Neo Geo pourra se brancher en HDMI avec ses quarante jeux, et pourra se retrouver jouable à deux avec l’ajout d’un pad.

Quand bien même la proposition d’une Neo Geo Mini devenue stick, sa largeur réduite de 13.5 cm n’offre aucun confort, surtout que l’apparence générale n’a rien de rassurant. Enfin, jouer à de l’arcade avec un pad…

Gadget aux allures de produit tout droit vendu sur les sites marchands chinois, la Neo Geo Mini n’a pour l’instant aucun argument de séduction. Reste une question essentielle : le prix.

A moins de cent euros, il en resterait un objet de collection superfétatoire. A plus, l’escroquerie serait manifeste.

Pour ses quarante ans, on aurait imaginé de la part de SNK une proposition nettement plus monumentale à l’image de son joyau Neo Geo, probablement le plus gros diamant aux milles éclats de l’histoire du jeu vidéo.

About Jibé Jarraud
Responsable Editorial Rédacteur chez Pix'n Love, Retro vers le Futur Chroniqueur dans " Les Tauliers " sur Radio JV.com

A propos Jibé Jarraud 170 Articles
Responsable Editorial Rédacteur chez Pix'n Love, Retro vers le Futur Chroniqueur dans " Les Tauliers " sur Radio JV.com