Nintendo : Le scandale des prix

Les bouchons de champagne ont sauté dans les boutiques de jeux vidéo! La Playstation 3 est enfin passée sous la barre des 300 euros Un prix psychologique, suscitant l’intérêt des acheteurs se pressant pour s’offrir ce qui risque d’être le cadeau de Noël 2009. Le journal économique la Tribune annonce prêt de 37.000 ventes dans notre hexagone, dont 12.000 d’entre elles en un seul Week-End.

Mais du côté de Nintendo, toujours pas de baisse de prix.

A 50 euros d’écart avec la PS3 et plus chère que la version Arcade de la Xbox 360, la Wii est devenue la machine la plus onéreuse de sa génération, qui rappelons le est largement la moins puissante. Son architecture est basée sur la Nintendo Gamecube, console de la génération précédente. Nintendo pourtant, semble maintenir les prix. Etonnant quand on connaît le souci du constructeur nippon en matière de tarif.

Toujours la machine la moins chère.

Ainsi semble la devise de Nintendo. Bien avant la Wii et la DS, la firme de Kyoto a toujours mis un point d’honneur à proposer le prix le plus abordable possible. La Famicom ( Nes Japonaise) s’était imposée avec ses 14.800 Yens soit 110 de nos euros. Et l’histoire du prix de la Gameboy est tout aussi éloquent, vu que son géniteur Gunpey Yokoi, a fait de son mieux pour que la machine soit a un prix plancher vu qu’elle était destinée à des enfants. Les autres consoles ont subi le même traitement. Super Nintendo, Nintendo 64, toutes ont été proposées à des prix agressifs, également en occident.

Aussi la Wii et ses 249 euros était en dessous des Xbox 360 ou Playstation 3, bien plus chères, mais aussi bien plus puissantes. La logique prix était conservée.

Des baisses de prix, mais chez la concurrence.

Le succès de la Wii est colossal et permet à Nintendo de sortir de l’ombre de l’ogre Playstation en renouant avec la gloire d’antan. La machine est populaire et agace fortement Microsoft et Sony qui voient leurs tarifs baisser pour d’une part se concurrencer sur le marché des consoles dites HD, mais surtout créer une véritable offre face à la Wii. L’écart se réduit à un point tel, que la Xbox 360 est quasiment au prix Nintendo, mais avec un catalogue de jeux conséquent, et une puissance graphique évidente. Curieusement, Nintendo sur son tas d’or regarde le marché sans sourciller. L’intérêt de la baisse de prix est mineur, tant la Wii se vend. Nintendo doit se souvenir non sans sourire, que sa Gamecube vendue initialement à 199 euros s’est rapidement retrouvée à 99 euros vu le peu de ventes engendrées.

Nintendo campe donc sur ses prix, et va même faire mieux. Tenter un coup de poker insoupçonné : Les augmenter de manière déguisée.

Sans Vaseline

– La Nintendo DS

Il y a une autre console Nintendo qui connaît un succès sans pareil : La Nintendo DS. Comme à son habitude, le constructeur propose des révisions techniques et esthétiques de ses consoles portables. Ainsi la Gameboy est devenue plus fine, puis a disposé d’un écran plus grand pour finir en couleur. Idem pour la Gameboy Advance et  son évolution rétro éclairée. Des redesigns séduisants mais qui font faire la grimace aux premiers possesseurs qui se voient lésés. Qu’importe, la DS a connu deux évolutions en moins de 5 ans et se voit même proposée plus chère dans sa version Dsi la gourmande!

Nintendo l’expliquera par l’adjonction d’un écran plus grand et d’une caméra. Pourtant, il est difficile de croire que ces périphériques peuvent entrainer une augmentation de 20 euros sur le prix de vente. D’autant plus qu’avec 100 millions de machines écoulées, la production de la DS est devenue extrêmement rentable ! En 5 années d’existence, la portable n’aura connu aucune baisse. Avec ses gains de productivité monstrueux, Nintendo se régale sur le dos des joueurs.

– La Nintendo Wii

Là aussi, Nintendo connait une maîtrise des coûts sans pareil. Avec une production telle, les bénéfices sont nécessairement au rendez-vous. Hardware dépassé mais remis au goût du jour à un prix élevé, difficile de faire plus performant en matière de modèle économique. Mais si Nintendo avait tenté de mettre un contrôleur gyroscopique à sa Gamecube pour lui permettre de rivaliser avec la Xbox 360 et la Playstation 3, difficile d’imaginer alors un succès auréolé de gloire. Il y a donc eu des coûts de Research & Development pour aboutir à la Wii. Quand bien même, cette dernière n’est finalement qu’un produit non fini.

Tout a commencé à l’E3 2008, dans lequel Reggie Filsaime ( Président de Nintendo Of America) présente le Wii Motion Plus. Ce périphérique est censé permettre à la Wiimote d’être enfin totalement gyroscopique. Fini les mouvements «foireux » et la précision hasardeuse, la Wiimote va devenir efficace.

Avec cette annonce, Nintendo reconnaît que la Wiimote est un produit défectueux. Et si un constructeur automobile rappellera un parc entier de ses véhicules en concession pour que les modifications soient effectuées à titre gracieux, Nintendo propose de corriger le tir moyennant finance. C’est ainsi aux consommateurs de payer l’erreur de Nintendo. Brillante arnaque car vendue en bundle avec Wiisport Resort; la nouvelle vente facile qui n’a demandé aucun travail de fond en amont.

Le Foutage de Gueule devient grossier

Les Machines de Nintendo sont donc actuellement les moins performantes techniquement, et les plus chères. Elles sont aussi les plus rentables vu les gains de productivité que le constructeur engendre tous les mois. Sauf que Nintendo ne semble pas disposé a en faire profiter ses clients. Un comble quand on reprend l’historique de ses machines. Comme s’il fallait se venger d’années d’insuccès, Nintendo contre vents et marées arbore une attitude insolente et se moque éperdument des désidératas de la Vox Populi.

Pourtant, Kyoto devrait commencer à se méfier. Les ventes de la Wii connaissent des baissent significatives, notamment aux USA, alors que Xbox 360 et PS3 ne semblent pas touchées. Mieux elles sont en augmentation permanente ces derniers mois.

Nintendo va t il enfin comprendre que les consciences s’éveillent? Faut-il payer une Clio quand la concurrence propose au même prix une 408?

L’analyste financier du jeu vidéo; Michael Pachter, annonce une baisse du prix de la Wii avant Novembre. L’ami Michael se trompant rarement, il faudra suivre cette info de très près. Car si baisse de prix il y a, il faudra qu’elle soit conséquente, c’est à dire équivalente à celle de 100 euros que Sony a fait sur sa PS3, tout en perdant énormément d’argent.

Il en va quelque part de l’image de marque de Nintendo, qui se veut familiale et pour tous.

Le Nabab du jeu vidéo sera-t’il à même de faire ce geste avant de se faire montrer du doigt et qualifier d’escroc patenté ?

Jibé

 

About Jibé Jarraud
Responsable Editorial Rédacteur chez Pix'n Love, Retro vers le Futur Chroniqueur dans " Les Tauliers " sur Radio JV.com

A propos Jibé Jarraud 159 Articles
Responsable Editorial Rédacteur chez Pix'n Love, Retro vers le Futur Chroniqueur dans " Les Tauliers " sur Radio JV.com